S.A.S. et 5O ONG internationales présentes et actives dans des pays de l’aire de répartition des éléphants, dans des pays exportateurs ou importateurs dpladoyerobindesois’ivoire ont envoyé un courrier important à Monsieur Wong Kam-sing, Secrétaire pour l’Environnement du gouvernement de Hong Kong (lire le courrier pdf). Unies, solidaires et très attachées à la protection et à l’avenir des éléphants, nous souhaitons qu’Hong Kong, une des plaques tournantes de l’ivoire à travers le monde, suspende sur son territoire et depuis son territoire l’importation et l’exportation d’ivoire brut sous forme de défenses entières ou coupées.

Cette décision compléterait et consoliderait les initiatives prises dans de plus en plus de pays pour maîtriser les flux internationaux d’ivoire. Les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la Suède, la France, l’Allemagne, les Pays Bas, l’Autriche notamment ont adopté de telles mesures restrictives. Il est possible et souhaité par les ONG que ces mesures soient étendues à tous les pays de l’Union Européenne.
Hong Kong prouve sa volonté de protéger les éléphants par la compétence de ses services douaniers et la fréquence de ses saisies d’ivoire tentant d’entrer en contrebande sur son territoire. Hong Kong prouve sa détermination et sa cohérence en la matière en détruisant d’une manière irrémédiable les ivoires saisis.

En conséquence, les signataires de ce courrier coordonné par Wild Aid Hong Kong et Robin des Bois en France attendent avec confiance la réponse de Monsieur le Secrétaire pour l’Environnement de Hong Kong.